Upgrade to PRO to use this Info element

Get a PRO plan

Quels critères considérer pour choisir

un pays pour sa retraite ?

choisir un pays pour sa retraite

Nous avons présenté dans notre dossier “Où partir à l’étranger à la retraite” un aperçu des principaux critères à considérer pour choisir le meilleur pays pour sa retraite. Nous les passons ici en revue de manière plus détaillée. 

Il n’y a pas d’ordre de priorité. A vous de voir quels critères sont importants selon votre projet et votre situation.

Le coût de la vie

Que peut-on espérer gagner en pouvoir d’achat (dépenses courantes) ?

Il faut exclure ici le logement et les impôts, décrits séparément plus bas, et considérer les dépenses courantes de nourriture, de loisirs (activités sportives, culturelles, restaurants, cinéma, théâtre, opéra etc…) de transport sur place (transports en commun ou essence, péage) et pour rentrer en France occasionnellement ou fréquemment. 

Essayez autant que possible de vous projeter dans votre nouvelle vie, sans forcément vous baser sur vos dépenses actuelles en France. Vous achèterez peut-être un petit bateau ou ferez de la plongée sous-marine si vous partez en Thaïlande, alors que vous n’aviez aucune dépense de ce type jusqu’ici en France. Vous irez peut-être beaucoup plus souvent au restaurant justement parce que votre pouvoir d’achat a augmenté.

Le logement / l'immobilier

Coût de l’immobilier et conditions d’accession à la propriété pour les étrangers, marché locatif…

Le logement est évidemment l’un des critères les plus importants dans le choix d’un pays pour sa retraite. Que vous souhaitiez vivre en ville, à la campagne ou en bord de mer, vivre à l’étranger permet souvent d’améliorer son confort de vie en accédant à un logement plus confortable qu’en France : plus grand, proche de la mer, maison avec piscine… 

Tenez compte des conditions d’accession à la propriété pour les étrangers qui existent dans certains pays (en Thaïlande par exemple), et de l’évolution du marché (exemple de la forte baisse en Grèce après la crise il y a 10 ans).

La fiscalité

Convention fiscale avec la France, exonérations ou avantages fiscaux…

Si vous souhaitez payer moins d’impôts, plusieurs pays offrent des avantages aux retraités étrangers qui permettront pour un temps de réduire la facture. Cela vous permettra d’augmenter votre pouvoir d’achat ou de transmettre davantage à vos descendants. Mais la fiscalité ne doit pas à notre avis être le critère principal pour choisir un pays pour sa retraite. Une expatriation constitue un tel changement de vie qu’il ne peut se limiter à une optimisation fiscale. 

N’oubliez pas de considérer toutes les implications (patrimoine, succession…).

Le climat

Nombre de jours d’ensoleillement, températures et amplitudes, impact des saisons…

Ce critère fait souvent l’objet d’un raccourci. On pense “pays du sud” et on pense aussitôt “soleil”. C’est globalement vrai, mais d’autres éléments doivent être considérés. Dans de nombreux pays, comme c’est le cas en France, il peut exister des variations importantes du nord au sud et selon les saisons. 

Le choix d’un pays va nécessiter de choisir un lieu de vie, que ce soit en ville, à la campagne ou en bord de mer, et donc le climat doit être appréhendé localement, et pas seulement au niveau d’un pays tout entier. 

Certaines îles des Canaries sont très ventées, ce qui ne peut pas convenir à tout le monde. Plus proches des tropiques, des pays comme la Thaïlande, l’Île Maurice ou la République Dominicaine ont des saisons des pluies, de l’humidité ou une chaleur étouffante que tout le monde ne peut pas supporter.

La santé

Système de santé et accès aux soins (coût, qualité, conditions d’accès) :

A 60 ou 65 ans, on est en général en bonne santé et l’on peut avoir du mal à se projeter en situation de dépendance, ou plus simplement avec une santé déclinante. Le coût d’une bonne couverture santé à l’étranger étant parfois élevé, certaines personnes renoncent à prendre des couvertures adaptées. A l’inverse, la crainte de vieillir dans un autre pays dissuade certains français de s’installer à l’étranger, souvent à tort car il existe différentes options d’accès aux soins, pour différents budgets. 

Nous pensons que ce critère santé ne doit pas constituer un frein au départ, et à l’inverse ne doit pas être occulté, mais être considéré sereinement en se posant les bonnes questions en fonction de sa situation (son âge, son état de santé actuel), ses attentes en termes de soins (public/privé notamment) et son budget.

L'accessibilité

Eloignement de la France (métropole) et des proches, transports (offre disponible, fréquence et coût)…

Vous serez amené à rentrer occasionnellement ou fréquemment en France dans différentes situations, par exemple pour rendre visite à vos proches, pour une urgence ou parce que vous avez le mal du pays.

Vivre à l’étranger n’exclut évidemment pas que vos enfants, petits-enfants et amis vous rendent visite. Renseignez-vous sur les modes de transport entre la France et les pays que vous étudiez et, tout comme le climat, regardez ce critère au niveau local et pas seulement à l’échelle du pays. Considérez notamment :

  • l’offre disponible : pouvez-vous y aller et rentrer en voiture, en train, en avion ? Combien de compagnies aériennes desservent ce pays? Quelles villes sont desservies (en France ET dans le pays) ? Y a-t-il des compagnies régulières et des low-costs ? 
  • quelle est la fréquence des vols ? (important surtout en cas d’urgence) 
  • le coût : plus c’est loin, plus c’est cher… Et plus il y a de compagnies aériennes qui desservent ce pays, plus les coûts seront bas.

La complexité et le coût des démarches

Eventuelles restrictions à l’entrée, coûts de voyages de découverte, d’un déménagement

Vous connaissez l’administration en France. Dites-vous que c’est parfois pire ailleurs… 

La complexité des démarches et l’efficacité des administrations sont très différentes d’un pays à l’autre. Dans certains pays, ce sera très facile. Tout ou presque pourra être géré en ligne. Dans d’autres, ça peut être plus compliqué… et vous devrez gérer les démarches dans une autre langue.

Heureusement neoexpat est là pour vous aider !

La stabilité et la sécurité

Insécurité, risques politiques, économiques, sanitaires et climatiques

Ces 2 critères ont été regroupés mais peuvent être appréhendés séparément.Globalement, les principales destinations des retraités français présentent un niveau d’insécurité assez limité. 

Les risques d’instabilité sont de différentes natures, les plus importants étant les suivants :

  • au niveau politique, le Brexit illustre bien l’impact que peut avoir un changement de politique sur les expatriés…
  • au niveau économique, l’inflation et les risques de change, notamment, peuvent impacter (dans les 2 sens pour le change) votre pouvoir d’achat.

Les autres risques peuvent être d’ordre sanitaire (pandémie par exemple : le Covid n’a pas été géré de la même façon en Thaïlande, à Maurice ou au Brésil) et d’ordre climatique : nous sommes encore “relativement” épargnés en France, mais certains pays sont plus touchés par ces risques : tsunamis, feux de forêts, montée des eaux…

L'intégration

Barrière de la langue, fossé culturel, religieux, communauté d’expatriés etc…

A moins de vouloir vivre en ermite ou de connaître déjà des gens sur place, il vous faudra vous intégrer dans votre nouveau pays. Que vous souhaitiez vivre auprès des locaux et éviter les expatriés, côtoyer d’autres français ou un mix des deux, cela nécessitera d’aller vers les autres. Et cela sera plus ou moins facile selon le pays, sa langue, sa culture et la communauté d’expatriés sur place. Il existe une multitude de moyens pour rendre votre intégration plus facile. Contactez-nous pour en savoir plus.

Les services

Services à la personne, infrastructures, enseignes internationales…

Dans certains pays où le salaire moyen est plus bas, votre budget vous permettra peut-être de financer de l’aide à domicile pour le ménage, les repas, le jardin etc…

En termes d’infrastructures, au delà des hôpitaux ou aéroports (voir les critères santé et accessibilité plus haut), l’existence d’infrastructures (ex : marinas) et leur état (état des routes notamment) peuvent être très différents selon les pays. 

Enfin, si cela est important pour vous, soyez conscient que les grandes enseignes internationales ou de grandes surfaces n’existent pas partout, en particulier dans certains pays en développement.

La nature, les activités, les loisirs

Environnement naturel, activités sportives, culturelles, artistiques

Que vous fassiez de la danse, du golf ou de la plongée, certaines activités ne seront pas disponibles ou possibles dans tous les pays ou régions. mais on peut pratiquer le yoga, la marche, la randonnée ou le vélo presque partout. Renseignez-vous en fonction de vos hobbies !

La culture et le patrimoine

Patrimoine, gastronomie etc…

Cinéma, théâtre, restaurant, sites historiques… Là encore, l’offre est assez hétérogène selon les pays et leur histoire, et au sein même d’un pays selon les régions.

Rendez-vous sur notre page Où partir pour aller plus loin !

logo_neoexpat

Pour aller plus loin :

  • Retrouvez nos précédents articles :

Préparez maintenant l'après-covid

Pourquoi la retraite à l'étranger ?

Quelles barrières vous empêchent de vous lancer ?

  • Découvrez notre dossier “Retraite à l’étranger : êtes-vous prêt(e) ? sur notre plateforme ici

Restez informé en vous abonnant à notre Newsletter ici

Upgrade to PRO to use this Comments element

Get a PRO plan

Être informé lorsqu'un nouvel article est publié

Abonnez-vous à notre newsletter

Tenez-vous informé de la publication de nos articles